| | Analyse

AstraZeneca dans une situation qui menace l’essence même de sa marque

Une quinzaine de pays de l’UE ont suspendu le vaccin d’AstraZeneca ou envisagent de le faire./Keystone/Christian Sprang

«Avec un nom pareil, on aurait dû se méfier. AstraZeneca cela fait plus penser à un site d’astrologie qu’à une marque de vaccin.» Au lendemain de la décision de huit pays européens de suspendre les injections du vaccin de l’entreprise anglo-suédoise, l’humoriste Daniel Morin résumait sur France Inter la crise de communication auquel fait face le laboratoire. L’application du principe de précaution par une douzaine de pays européens suite à un domino de décisions plus politiques que scientifiques met AstraZeneca dans une situation qui menace l’essence même de sa marque: la confiance.

Pourquoi c’est dingue. Après l’identification d’une trentaine de cas de thromboses, surtout en Europe du Nord, parmi les environ 17 millions de personnes qui ont reçu une injection du vaccin à adénovirus développé par l’Université d’Oxford et AstraZeneca, la suspension de cette campagne de vaccination est devenue le 15 mars plus contagieuse que le coronavirus lui-même en Europe.

A lire aussi: Toujours «aucune indication» que le vaccin d’AstraZeneca soit à incriminer, estime l’EMA

Motivées par le principe de précaution en attendant que l’Agence européenne du médicament détermine si ces cas de thromboses sont une coïncidence ou une conséquence du vaccin, ces décisions politiques sapent la confiance dans les produits du laboratoire anglo-suédois. Durablement?

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi