| | News

Une IA genevoise se nourrit des questions des justiciables à leurs avocats

Ancienne de l'équipe de Solar Impulse passée par l'étude de Marc Bonnant, l'avocate Vanja Mégevand mise sur l'IA pour démocratiser le droit. | Law-rence

Fondée en 2017, la start-up genevoise Law-rence a développé une plateforme qui met en relation le grand public avec une soixantaine d’avocats à qui il peuvent poser gratuitement leurs questions. Une fois déterminée la nécessité de poursuivre une démarche juridique, le service devient payant Law-rence touchant alors une petite commission.

Ces questions et leurs réponses (plus de 3000 à ce jour) servent aussi à nourrir une intelligence artificielle développée en collaboration avec l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Sur cette base, la start-up automatise progressivement son service d’orientation juridique préliminaire puis va le décliner dans d’autres langues afin de l’exporter.

Cet article est réservé aux abonnés.