| | News

La Suisse aura-t-elle sa «gigafactory» de batteries?

Tesla a lancé la construction d’une gigafactory capable d’équiper 4 millions de voitures électriques par an | Keystone / Patrick Pleul

Le constructeur automobile Volkswagen vient d’annoncer la création en Europe de six «gigafactories», des usines géantes de production de batteries, pour un investissement estimé à 29 milliards de francs. D’une capacité totale de 240 gigawatt-heure (de quoi équiper environ 4 millions de véhicules par an), ces projets s’ajoutent à une vingtaine d’autres sur le vieux continent, à commencer par celui de Tesla (250GWh) à Berlin. Ces divers investissements estimés à plus de 70 milliards d’euros créent une opportunité unique pour l’industrie suisse.

Pourquoi c’est Kolossal. En mettant à l’amende, depuis 2020, les constructeurs automobiles dont les véhicules dépassent les émissions de 95 grammes de CO2 au kilomètre, l’Union européenne a forcé la transition vers la mobilité électrique. Les batteries étant chères à transporter depuis l’Asie à cause des précautions de sécurité, les usines qui les produisent se relocalisent en Europe. Donnant naissance à une avalanche de projets de gigafactories. Une manne dont bénéficient des dizaines de sous-traitants suisses, alors qu’un premier projet du même type pourrait émerger en Valais.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi