| | News

«Après avoir attendu le vaccin Covid en vain, ma grand-mère est à l'hôpital»

Image d'illustration. Une soignante traite un patient atteint de COVID-19 dans une unité Covid-19 du CHUV en mars 2020. | Keystone / Laurent Gillieron

Inger a 81 ans. Elle habite seule à Lausanne et bénéficie des services de la Croix-Rouge et du CMS Riponne pour pallier son manque d’autonomie. Selon sa famille, la vieille dame a choisi la vaccination contre Covid-19 à domicile dès que son CMS — un des centres médico-sociaux gérés par l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile — la lui a proposée. Mais l’équipe mobile n’est jamais venue. Un rendez-vous a finalement été pris au CHUV par le CMS pour fin mai, mais entre temps, Inger a croisé la route du Sars-CoV-2. Aujourd’hui, elle est hospitalisée sous oxygène.

Pourquoi c’est compliqué. A l’heure où la vaccination est ouverte à l’ensemble de la population vaudoise adulte, obtenir un rendez-vous rapidement reste crucial pour les personnes vulnérables. De leur côté, le CMS et le Canton, liés par le secret médical, ne peuvent pas commenter ce cas particulier. Ils précisent cependant que tous les clients des CMS prioritaires et volontaires pour la vaccination, pour peu qu’ils se soient prononcés à temps, ont reçu la piqûre à domicile ou bénéficié d’une aide à l’inscription dans un centre de vaccination.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi