| | News

Un pionnier suisse de l’IA distingué par un prestigieux prix américain

Hervé Bourlard est un des précurseurs des réseaux de neurones artificiels./IDIAP

L’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), la plus grande association d’ingénieurs du monde avec ses 400’000 membres, vient de remettre son prix James L. Flanagan, du nom de l’inventeur de la reconnaissance de langage dans les laboratoires Bell, au directeur de l’Institut de recherche Idiap, basé à Martigny: Hervé Bourlard. Une belle récompense pour ce chercheur qui a fait passer en 25 ans le petit institut de Martigny de 10 personnes et 300’000 francs de budget à un laboratoire reconnu de 200 chercheurs et 20 millions de budget.

Pourquoi c’est significatif. L’intelligence artificielle est devenue omniprésente ces dernières années, en particulier dans le domaine du traitement du langage naturel. Hervé Bourlard, qui reçoit la récompense de l’IEEE en compagnie de son collègue de Berkeley Nelson Morgan, est un pionnier de ce domaine et en particulier des réseaux de neurones artificiels, à la base des logiciels d’intelligence artificielle utilisés aujourd’hui par des applications comme Siri, Alexa ou Google Assistant.

Cet article est réservé aux abonnés.