#santé mentale


S'abonner

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | News

Télétravail, limite de cinq personnes et enfants en bas âge: un cocktail explosif

Image d'illustration. | Keystone / Jean-Christophe Bott

La sentence est tombée à Berne, le 13 janvier. «Rassemblements limités à 5 personnes, enfants inclus.» Ces deux derniers mots d’apparence anodine modifient pourtant le quotidien de nombreuses familles, désormais privées du peu de lien social qui avait pu être maintenu ces derniers mois. Plusieurs familles témoignent.

| | Idées

«Il y a urgence: il faut changer le système de remboursement lié à la santé mentale»

Sandra Feroleto

Le 7 janvier, les principales associations de psychologues de Suisse ont déposé une interpellation au Conseil fédéral. Elles s'alarment de l'impact de l'épidémie sur la santé mentale de la population et réclament un changement du modèle de remboursement afin que les psychothérapies réalisées par les psychologues-psychothérapeutes soient prises en charge par la LAMal. Pour Sandra Feroleto, déléguée pour la Suisse romande du comité de l'Association suisse des psychothérapeutes, l‘urgence est réelle.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | Interview

Steve Silberman: «Les personnes autistes n'ont pas besoin d’être soignées, mais soutenues»

Le journaliste scientifique Steve Silberman. | Photographie: Tanya Rosen-Jones.

Steve Silberman est un journaliste scientifique américain connu pour ses nombreuses contributions au magazine Wired. Son livre Neurotribes, paru en 2015 aux Etats-Unis et récompensé du prestigieux prix littéraire Samuel-Johnson, vient d’être publié en français aux éditions Quanto sous le titre Neurotribus. Il y apporte une contribution essentielle dans la perception de l’autisme en développant le concept de neurodiversité, ouvrant la voie à une meilleure intégration des personnes autistes dans la société.